MAIRIE DE MAURIAC
Place Georges Pompidou
BP 59
15200 MAURIAC

Tél : 04 71 68 01 85
Fax : 04 71 68 06 38
Jumelage avec Ingersheim
 INGERSHEIM... (HAUT-RHIN, ALSACE)

Situation 
Commune située en périphérie de COLMAR dans le Haut-Rhin (Alsace), relativement petite par sa taille : 750 ha, INGERSHEIM est la 2ème ville de l’arrondissement de Ribeauvillé par sa population et la première du canton de Kaysersberg.

Altitude 
215 mètres au pont de la Fecht
326 mètres au sommet du 
Letzenberg et 308 mètres à la cime du Florimont, les deux collines.

Histoire
L'homme est venu très tôt se fixer dans la région d'Ingersheim. Des tombes vieilles de plus de 5000 ans en témoignent. Les Romains ont assuré la prospérité du site en y développant la culture de la vigne. Au VIIème siècle, la localité est mentionnée sous le nom d'Annghisheim. Des couvents célèbres y possédaient alors des vignes.

Devenu territoire habsbourgeois, le bourg fait partie de la seigneurie de Holandsbourg. Lazare de Schwendi en fait l'acquisition en 1563. Le village est alors entouré de remparts avec quatre portes fortifiées. Rattaché au Royaume de France en 1648, Ingersheim passe à la Ville de Colmar jusqu'à la Révolution française. Au cours du XIXème siècle, avec le développement de l'industrie, la population a franchi le cap des 2500 habitants. Cette évolution s'est poursuivie au XXème siècle malgré les deux guerres qui ont ravagé la cité en août 1914, puis à la fin de la 2ème guerre mondiale pendant la bataille de la poche de Colmar.
Démographie
Ingersheim compte 4 777 habitants qui se nomment Ingersheimois (population légale au 1er janvier 2013).
 Plusieurs caractéristiques distinguent Ingersheim des communes environnantes :
  • Un harmonieux équilibre de son espace : un tiers de la Commune est constitué par son vignoble à l’ouest, un autre tiers par le bel espace naturel des jardins familiaux, des prés, des étangs et du Fechtwald avec sa riche réserve ornithologique (90 espèces d’oiseaux) à l’Est, entre les deux, la partie habitée proprement dite de part et d’autre de la Fecht ;
  • La présence de nombreux petits commerces encouragés par la politique communale ;
  • Une zone de loisirs appréciée non seulement des Ingersheimois, mais aussi des habitants des alentours ;
  • Une très riche vie associative où les enfants et les adultes trouvent des possibilités d’intégration et de détente ;
  • Une vie culturelle soutenue avec un concert tous les dimanches, en soirée, des expositions et, tous les deux ans, la célèbre Semaine Culturelle.
  • écoles maternelles et 3 écoles élémentaires dont l’école bilingue Jean Petit, la première installée en Alsace en septembre 1991, un collège et le lycée des Métiers Lazare de Schwendi ;
  • Un tissu diversifié de 130 petites et moyennes entreprises dans tous les secteurs d’activités.

 

En savoir plus sur INGERSHEIM

 
 HISTORIQUE

MAURIAC, marraine d'Ingersheim

La ville d'INGERSHEIM, victime du bombardement allié du 24 décembre 1944 pour réduire la "poche de Colmar", a été détruite à 85 % et ses habitants très lourdement sinistrés. Au printemps 1945, l'espoir viendra de la "France de l'intérieur". MAURIAC décide "d'adopter" INGERSHEIM et ses enfants par une délibération du Conseil Municipal en date du 15 avril 1945 et en devient ainsi la marraine. Après avoir envoyé de l'argent, des vêtements, et des vivres... MAURIAC accueille en juillet 1946 un groupe de 14 garçons et 14 filles d'INGERSHEIM pour un mois de vacances à MAURIAC. Jusqu'en 1951, les échanges se poursuivent entre les deux villes, puis s'estompent jusqu'au printemps 1982 où de nouvelles initiatives de rapprochement sont prises entre les habitants des deux communes.

MAURIAC, ville jumelée avec Ingersheim

En 1987 une délégation mauriacoise de 45 personnes se rend à INGERSHEIM, mais c'est le 9 octobre 1995, sous l'impulsion du nouveau maire d'INGERSHEIM, Gérard CRONENBERGER, qu'est officiellement institué le jumelage entre les deux villes.

Le jumelage se traduit par des rencontres annuelles amicales entre nos deux communes au travers d’échanges scolaires, culturels, sportifs, gastronomiques… particulièrement conviviaux, auxquelles est associée la ville allemande d’INGERSHEIM dans le Bade-Wurtemberg, elle-même jumelée avec son homonyme française.

Des amitiés ont vu le jour lors de ces rencontres et des échanges privés ont également lieu régulièrement.

Parc de Mauriac
  • Parc de Mauriac, villa Fleck
  • Inauguration du Parc de Mauriac le 18 novembre 2006
  • Exposition permanente Parc de Mauriac
  • Exposition permanente Parc de Mauriac

Le parc urbain, appelé le "Parc de Mauriac" en hommage au jumelage entre Ingersheim et Mauriac, a été inauguré le 18 novembre 2006.

Il constitue un lieu de rencontre et de convivialité au coeur de la commune autour de la Villa Fleck et du Pigeonnier.

Il permet aux enfants de s’amuser sur les aires de jeux, et à ceux qui
le souhaitent de se retrouver pour discuter, se détendre en écoutant
le murmure de l'eau ou en admirant la beauté du parc, se reposer sur
un banc.

Les visiteurs pourront également s’émerveiller découvrant l’exposition permanente de sculptures et de mosaïques réalisées par deux artistes locaux : Martine Lutz et Laurent Hunzinger, ainsi que des expositions temporaires.